☰ Navigation

« Verger Ermesinde, Luxembourg-Limpertsberg»

La Ville de Luxembourg a lancé le projet « Verger Ermesinde – Vivre sans voiture » avec un concours d’architecture dans le souci de promouvoir un développement durable. Après le choix du projet gagnant et la phase du planning, le premier coup de pelleteuse a eu lieu symboliquement avec le Maire et d’autres personnalités importantes le 27 juin 2017. Dans ce nouveau quartier, qui sera inauguré en 2020 au cœur de Luxembourg-Limpertsberg, il n’y aura pas de voitures. Aucunes places de stationnement ne seront construites et les habitants ne disposeront pas de macarons pour le stationnement sur domaine public. Grace à son excellente accessibilité, le centre-ville, à 1 km, sera accessible à pied et les transports publics sont à proximité. Par ailleurs, le réseau routier donnera la priorité aux vélos. Le nouveau quartier sera donc réservé aux seuls habitants sans voiture.

Afin de limiter les déplacements, des offres de proximité seront disponibles directement dans le quartier ou à proximité : commerces, cafés, écoles, salles de sport, parc, etc. seront tous à moins de 700 mètres.

Le projet se composera de 45 appartements de typologies différentes pour des personnes seules, des familles ou des personnes ayant des difficultés pour se déplacer. Tous les appartements seront des constructions passives (classe énergétique A), comme la loi luxembourgeoise l’exige désormais.

Ce projet pilote permettra d’offrir une bonne qualité de vie et les espaces publics permettront les rencontres. Il permettra également des coûts de construction plus bas et donc de fixer des loyers ou des prix de vente plus abordables. 

Une spécificité sera la préservation de la maison de l’ancien rosiériste Gemen & Bourg. Cette dernière était le siège de la plus importante production de roses au monde ! Au début du 20esiècle, plus de deux millions de roses, produites à cet endroit, étaient vendues chaque année. Le Maire, Lydie Polfer elle-même s’est engagée, pour que cette maison – en tant qu’élément historique du patrimoine – soit intégrée au projet. Des arbres fruitiers seront plantés sur cette surface de 2060 mètres carrés, qui côtoieront des haies de noisetiers, roses, sureaux ou aubépines, arbustes prisés par les oiseaux. Les espaces verts permettront aux habitants de cultiver leurs propres plantations de légumes, par exemple.

Les éléments particuliers du projet sont :

  • le maintien des arbres de qualité existants sur le site;
  • le traitement des eaux superficielles dans le but de proposer des espaces intéressants et ludiques tout au long des saisons ; il n’y aura pas d’espace confiné pour les jeux, les enfants pourront jouer partout dans le verger;
  • le respect de l’échelle humaine en créant à l’intérieur du verger des bâtiments n’excédant pour la majorité par les 3 étages ;
  • des surfaces extérieures entièrement perméables;
  • des toitures vertes extensives sur l’ensemble des bâtiments à toiture plate;
  • la création d’un quartier à forte identité sociale;
  • la mise en place de 5 logements de taille différente pour personnes à mobilité réduite;
  • une végétation indigène robuste et des murs en maçonnerie sèche fédérant le développement de la faune et flore. 

Sources :

Ville de Luxembourg, 2018 : https://www.vdl.lu/la-ville/engagements-de-la-ville/developpement-urbain/vivre-sans-voiture

Luxemburger Wort, 2017 : https://www.wort.lu/fr/luxembourg/vivre-sans-voiture-a-limpertsberg-nouveau-concept-d-habitat-vert-et-sans-voiture-5953c903a5e74263e13c3224

Wunnen magazine, 2017 : http://www.wunnen-mag.lu/actualite/premier-coup-de-pelleteuse-pour-un-lotissement-unique-en-son-genre.htm