☰ Navigation

Stellwerk 60, Cologne-Nippes

Stellwerk 60 est le premier quartier sans voiture à Cologne. Il se situe à environ 2,5 kilomètres au nord du centre-ville dans l’arrondissement de Nippes. Le quartier, construit dès 2006 sur un ancien terrain des chemins de fer, comporte 400 logements, allant des petits appartements aux maisons individuelles.

La fondation Konrad Adenauer a qualifié Stellwerk 60 de modèle «Best Practice» dans le cadre d'une offensive de qualité pour les familles dans les villes et communes. Le service d'urbanisme de la ville de Cologne avait réalisé auparavant une analyse de marché.

Détails (en allemand) cf. http://www.nachbarn60.de

Une devise trés importante pour l'exploitation: partager au lieu de posséder (PDF en allemand).

Facteurs de succès

  • Mixité des formes d'habitat (copropriété, location, loyer libre et logement social) et des habitant-e-s (groupes d’âge, personnes seules, familles).
  • Maisons solaires passives
  • 2 places d'autopartage en bordure du quartier
  • 6 arrêts de RER, métro et bus à proximité immédiate
  • Deux grandes rues et une place commerçantes à proximité (à pied)

Entraves

  • Durée très longue entre l'idée du projet et sa mise en œuvre -> beaucoup d'intéressé-e-s ont trouvé, entre-temps, d'autres solutions. Maintenir une opinion politique pendant une longue période n'est pas évident lorsque les majorités changent.
  • Pensée conventionnelle, orientée vers la voiture, chez les autorités et maîtres d'ouvrage.
  • Intérêts parfois divergents entre habitant-e-s et maîtres d'ouvrage.
  • Habitant-e-s prétendant être sans voiture, n'ayant pas acheté de place de stationnement et qui garent leur voiture dans les environs.
  • Voisinage sceptique dans les rues proches.
  • Manque d’efficacité du chauffage, le potentiel n'ayant pas été exploité par le fournisseur d'énergie local et le maître d'ouvrage.

Conclusions

  • Réduire la durée de réalisation.
  • Etablir une communauté d'intérêts des personnes sans voitures.
  • Contacts et travail de conviction permanents avec les instances politiques et les décideurs-ses.
  • Campagne de sensibilisation importante de la part de la communauté d'intérêts, aussi à l'attention des voisin-e-s des rues environnantes.
  • Prévoir des services de mobilité (autopartage, location de vélos électriques, service de réparation, abonnements de TP, livraison à domicile, etc.) et la mise à disposition d'espaces communautaires, ateliers, etc. pour l'échange et les activités créatives; les régler par contrat.
  • Travail de sensibilisation pour les habitant-e-s avec voitures qui peuvent acheter une place de stationnement; promouvoir l'alternative qu'est l'autopartage.
  • Intégration des quartiers environnants pour des offres comme l'autopartage et les services de livraison.
  • Forte intégration de concepts d'énergies efficaces et alternatifs.